Musée Historique et Industriel - Musée du Fer

Musée de France

Archéologie, Histoire, Sciences et techniques, Lieu d'exposition temporaire

Plaque De Dietrich @pommois

Horaires d'accueil
du 01/12/2017 au 31/10/2018

De mai à octobre : mer-dim 14-18h. Ouvert les 4 dimanches de l'Avent du 1er au 24 décembre 14h-18h les samedis et dimanches, 9h-12h et 14h-18h les vendredis. En période de fermeture: sur réservation pour groupes.


Durée moyenne de la visite : 1h30

Tarifs (en euro)

  • Adulte : 2,50€
  • Enfants : 1,70€
  • Groupes (par personne) : 1,70€
  • Groupes (guide) : 16€
  • Etudiants : 1,70€

Présentation

L’histoire vivante et passionnante d’une ville des Vosges du nord, fondée par des artisans gallo-romains, souvent détruite par faits de guerre mais toujours reconstruite. Depuis plus de 3 siècles son destin tumultueux et tragique est lié a celui d’une famille d’industriels entreprenants et innovateurs, les Dietrich, qui ont acquis une renommée internationale. De très belles maquettes ainsi que des objets et des documents jalonnent le parcours du visiteur, de la préhistoire au XXème siècle.

Informations complémentaires

Dès le début de notre ère, un quartier artisanal se créa à Reichshoffen non loin des thermes de Niederbronn. La découverte de fours de potiers et de traces d’un bas-fourneau pour produire du fer témoigne d’une intense activité qui cessa au 5e s. avec les invasions barbares.
Le nom de Reichshoffen apparut au Moyen Age en 994. Ce n’est qu’en 1286 que Rodolphe 1er de Habsbourg, empereur de l’Empire Romain Germanique, accorda à la bourgade le statut de ville. De cette époque datent le château fort et les fortifications dont la destruction remonte à la guerre de Trente Ans (1618-1648).
L’histoire compliquée de Reichshoffen, avec des changements fréquents de propriétaire (duc de Lorraine, évêque de Strasbourg, retour au duc de Lorraine…), se simplifia en 1761 lorsque Jean de Dietrich acheta la seigneurie à l’empereur François 1er. Grâce à la présence combinée de l’eau, des forêts et des mines de fer, ce banquier maître de forges établit un grand empire industriel dans le nord de l’Alsace.

Histoire du musée

Le musée est sis dans un bâtiment historique, construit en 1759 pour être la résidence du bailli (représentant du seigneur). Il est contemporain de l’église (1772), classée monument historique tout comme le château de plaisance construit en 1769 par le baron Jean III de Dietrich qui avait été anobli par Louis XV en 1761. La demeure du bailli, devenue presbytère catholique en 1819, conserva cette fonction jusqu’en 1972.
Les nombreuses et intéressantes découvertes archéologiques mises au jour sur le ban de la commune dans les années 1970-1980 motivèrent la rénovation de l’édifice afin de le transformer en musée. Celui-ci fut inauguré en 1993. Bernard Rombourg, correspondant local pour les fouilles, en fut l’initiateur et le premier conservateur.

Les collections du musée

Aux collections archéologiques se sont ajoutés des dons ou dépôts très importants de l'entreprise De Dietrich (plaques de cheminée, fers à repasser, matériel agricole, maquettes de trains, nombreux poêles décorés à valeur historique...), éclatée depuis dans plusieurs groupes, dont Alstom, Vossloh et BDR Thermea. N'oublions pas non plus les objets provenant des entreprises locales: Tréca ou Soméca. La belle collection de fontes décoratives a été acquise avec l'aide du FRAM.

Le parcours de l'exposition permanente

Le parcours est chronologique, avec l’archéologie au sous-sol. Une tombe du Bronze final marque la 1ère présence de l’homme dans notre secteur. Les maquettes du bas-fourneau et de la maison du potier avec de nombreux objets et les photos des fouilles témoignent de l’activité à l’époque gallo-romaine.
Au R-de-C, après avoir traversé le Moyen Age (maquettes : château fort et tour) et l’époque moderne (maquette du château de plaisance, bornes armoriées), on entre dans l’ère industrielle avec la forge artisanale et 2 grandes maquettes animées, le haut-fourneau de Jaegerthal, berceau de l’entreprise au 17e s. et la forge avec son martinet.
Le 1er étage est réservé à a diversité des productions De Dietrich: 1ère cocotte-minute 1896, fers à repasser, plaques de cheminée (Zinswiller), fonte décorative (Niederbronn), matériel ferroviaire du wagon-trappe au TGV (Reichshoffen), matériel agricole (Mouterhouse), poêles (Mertzwiller).
2e étage : salle d’expositions temporaires climatisée.

9 rue Jeanne d'Arc
67110 Reichshoffen

Tél. : 03 88 80 34 49
Tél. 2 : 03 88 09 67 00
Fax : 03 88 09 08 76
Site : www.musee-reichshoffen.webmuseo.com

Contactez-nous par mail

Accès

  • En train/TER
  • A VTT
  • Par une route / chemin praticable en bus
  • En voiture toute l'année

Services

Parking gratuit pour voitures

Parking zone bleue

Toilettes

Langues : Français / Allemand

Réseaux du musée