Horaires d'accueil
du 23/05/2018 au 31/10/2018

Du mardi au vendredi et le dimanche de 10h à 13h et de 14h à 18h. Fermé de novembre à mars et pendant les fêtes juives.

À noter !

Le Musée reste visitable pendant la période hivernale, pour des visites guidées sur rendez-vous, renseignements au 03 88 70 97 17 ou 03 88 89 23 45.

Tarifs (en euro)

  • Adulte : 6€
  • Enfants : 3€
  • Groupes (par personne) : 4,80€
  • Groupes scolaires : 2,50€

Présentation

Mieux que les livres, les objets et les lieux racontent l’histoire ». Ce musée ne ressemble à aucun autre. Il met en scène la culture des Juifs d’Alsace, en évoque le vécu quotidien d’un millénaire avec leurs voisins chrétiens. Le parcours est comme une initiation, vécue à travers des présentations originales où les techniques nouvelles alternent avec des objets anciens d’autant plus rares qu’une forte partie du patrimoine juif a disparu avec la Shoah. C'est le lieu idéal pour débuter votre visite de l’Alsace. Pour découvrir son Histoire - et comprendre une de ses singularités: la coexistence de trois religions.

VISITES
Mercredi 25 juillet à 15 h : visite guidée du patrimoine juif de la ville de Bouxwiller organisée par l'office de tourisme de Hanau-La Petite Pierre. RV devant le Musée Judéo-Alsacien. Durée : 1 h 15 environ. A l'issue de la visite guidée, possibilité de visiter le Musée Judéo-Alsacien à tarif réduit. Renseignements au : 03 88 70 42 30 ou au 03 88 89 23 45.

Jeudi 26 juillet à 15 h : visite guidée du Musée afin de découvrir l'histoire et la culture des Juifs d'Alsace.

EXPOSITIONS:1 - Exposition rétrospective sur 20 ans d'activité.- 2 - “LES PSAUMES DU ROI DAVID” peintures et sculptures. Chants en 8 langues et 5 religions - 3 - “La carte postale juive dans la vie alsacienne”. collection privee - EN RECRÉATION : Des “cartes animées” malicieuses pour petits et grands !!!

Informations complémentaires

Ce musée focalise sur la rare tolérance ayant prévalu ici durant 4 siècles sous l’égide des Comtes de Hanau-Lichtenberg. Leur devise, inscrite sur le colombage du hall : «lewe un lewe lonn» (vivre et laisser vivre). Un principe traversant le musée en un long murmure… Autre originalité: dans les vitrines, des objets « racontent leur histoire ». Ainsi: « Je suis l’acte de mariage d’une jeune juive avec Jacob, le boucher juif. Je témoigne, aux archives comtales, de cette union. Pourquoi ? Un bébé était en route… L’Eglise fait valoir son droit de l’enlever, de l’élever dans un couvent: la reconnaissance paternelle ne serait qu’un subterfuge! Le Comte décide d’intervenir.» Venez lire la suite! Ecoutez les objets ! Ailleurs le bâti ancien se fait complice. Devant l’image du Pape rencontrant les Juifs d’Alsace en 1967, glissez un oeil dans une vieille cheminée, vous apercevrez en contrebas l’image du « bûcher de Strasbourg » de 1349. Heureuse évolution! Certes! Après combien de siècles?

Histoire du musée

Ce musée ne ressemble à aucun autre. Il met en scène la culture des Juifs d’Alsace, en évoque le vécu quotidien d’un millénaire avec leurs voisins chrétiens. Le parcours est comme une initiation, vécue à travers des présentations originales où les techniques nouvelles alternent avec des objets anciens d’autant plus rares qu’une forte partie du patrimoine juif a disparu avec la Shoah.

Les collections du musée

Le plus dur: créer nos collections! Les guerres ont passé. Et pour ces Juifs ruraux les objets du cult, chandelier,coupe, sont hors de prix. Alors des amateurs exercent leur talent dans le bois tendre ou la glaise… Objets fragiles? Une chance car l’objet de culte abîmé ne peut être jeté! En attendant d’être enterré, il rejoint un dépôt: en Alsace le vaste grenier de la synagogue! De là vient notre 1ére collection, témoin d’un art spontané, naïf, étonnant. Une 2éme collection vient de dons ou de dépôts, nombreux. Ainsi: un rare banc de circoncision campagnard du XVIIIe siècle; une balance de changeur, signée en hébreu; une série de Mappot, langes de circoncision décorés, les plus anciens d’Alsace; des lampes de Shabbat en laiton, bronze, cuivre. Autre collection sur le costume des Juifs d’Alsace à travers les âges: vous serez surpris par l’élégance due au Shabbat et par les changements rapides de la mode, dans une population réputée conservatrice!

Le parcours de l'exposition permanente

Ce parcours surprend par une architecture originale où volumes, perspectives, lumières, couleurs accompagnent à chaque stade le thème traité. Au hall, évoquant une place de village, fait suite une longue galerie historique. Puis, dans une série de plateaux et de rampes, les thèmes se succèdent: Existence et Coexistence, Foi, Particularismes, Temps, Ages, Espace. Soudain, une rue bordée de boutiques: dans les vitrines l’Ascension sociale au XIXe s., l’Affaire Dreyfus, les Emigrations vers Paris, l’Amérique. Rupture d’ambiance avec le Nazisme et la rotonde noire, vide, de la Shoah, débouchant sur Résistance et Renaissance et sur la rotonde finale. Sur cette structure se greffe une riche muséographie: objets curieux, scènes de la vie quotidienne en vraie grandeur ou miniaturisées, mannequins, maquettes en céramiques ou d’architecture, videos. Au fil des salles, vous suivez l’histoire et découvrez la culture de ces Juifs des campagnes, colporteurs, chevillards, souvent pauvres mais riches en traditions, en foi tranquille et en espérance.